Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Sep

Lutte fratricide WAB

Publié par alm  - Catégories :  #Antiquité

Rapport de bataille Warhammer Ancient Battles.

La guerre fait rage entre les successeurs d'Alexandre. 2 Diadoques s'affrontent sur une plaine ventée d'Asie Mineure...

Les séleucides de matall91 (3000 pts)  s'opposent aux Séleucides de Michel G. (1500 pts) accompagnés de mes mercenaires grecs (1500 pts) au club de l'AMJH.

(Toutes les photos peuvent être agrandies en cliquant dessus).

Le déploiement des séleucides du général Tetrapolios (matall91) avec un flanc refusé :

Des cavaliers scythes, 2 unités de peltastes dont une thrace, des frondeurs font rideau devant 2 régiments de Compagnons montés dont l'un est dirigé par le célèbre Hespesdephion, 3 grosses phalanges dont une avec grande bannière, une phalange d'Argyraspides menée par le général en chef Tetrapolios et 2 éléphants.



 

Le déploiement des séleucides du général Denlos (Michel) et des mercenaires grecs du polemarch Alamus avec un m (alm) :

Des petites unités de frondeurs, d'archers crétois, de javeliniers et de peltastes grecs précèdent 4 phalanges grecques conduites par le polemarch Alamus. Les séleucides sont représentés par 1 régiment de cavalerie, quelques cavaliers légers et tirailleurs perses et de 2 grosses unités de phalangistes menés par le général Denlos accompagné de son porte-bannière.


 

T1

Tétrapolios

Les séleucides de Tétrapolios qui commencent les hostilités, progressent et font pleuvoir une pluie de flèches et de javelots sur les crétois qui ont leurs premières pertes. Tétrapolios a décidé de porter son attaque décisive sur son flanc droit  avec toute sa cavalerie et au centre avec ses grosses phalanges là où se trouvent  mes mercenaires grecs. Son flanc gauche où avancent 2 éléphants vont essayer de ralentir les 2 grosses phalanges séleucides de mon employeur, le général en chef Denlos.

Alamus et Denlos

L'ensemble des grecs et des séleucides de Denlos s'ébranlent à son tour, crétois et frondeurs se positionnant sur la colline. La cavalerie séleucide se dirige sur le flanc gauche pour contrer la menace. Les crétois, cibles de tous les tirs, se vengent en faisant vider les étriers à 2 compagnons.
 


T2

Tétrapolios

Avancée rapide des séleucides de Tétrapolios sauf sur son flanc gauche protégé par les thraces et les éléphants.

La phase de tir est fatale à 2 autres archers crétois et un peltaste grec.


Alamus et Denlos

Les peltastes et javeliniers grecs du polemarch Alamus chargent les 2 unités de peltastes adverses. Les thraces tirent et font 2 morts avant de fuir, de se faire rattraper et détruire.

C'est aussi le sort des peltastes séleucides. Cela a pour conséquence la fuite des cavaliers scythes et des frondeurs qui ne se rallieront jamais.

 Le polemarch Alamus exulte. Malgré des augures néfastes (2 au jet du dé) et un ciel funeste, le combat a bien débuté. Tout le premier rideau de l'adversaire est détruit ou en fuite.

Les autres troupes continuent leur progression en vue du choc futur.

 

Tour 3

Tétrapolios

Les troupes du général  Tétrapolios, avides de vengeance, se jettent sur l'ennemi. Une cavalerie de compagnons charge la cavalerie lourde adverse.

Les phalanges séleucides percutent avec violence les phalanges grecques

L'autre régiment de compagnons charge les javeliniers grecs victorieux du combat précédent. Ceux-ci décident de fuir et la cavalerie lourde percute les peltastes grecs qui étaient en soutien.



Sur le flanc gauche de son armée, un éléphant percute une phalange séleucide tandis que le 2ème  éléphant se dirige vers la dernière phalange séleucide non engagée.
 

Les combats font rage sur l'ensemble du front et donnent les résultats suivants :
Aucun vainqueur ne sort du choc entre les 2 cavaleries.  Par contre, sans surprise, la petite unité de peltastes grecs perd le combat, est rattrapée dans sa fuite et est massacré
e. Le combat entre phalanges reste indécis. Des hommes tombent des 2 côtés et les phalanges grecques résistent malgré le handicap d'affronter des sarisses. Pour maintenir la ligne de bataille grecque, les 2 points d'oracle ont été utilisés par la phalange sans armure qui affronte le corps d'élite des Argyraspides mené par Tétrapolios.

 

Sur le flanc gauche, à la stupeur du polemarch Alamus et du général Denlos, la phalange séleucide perd le combat contre l'éléphant, fuit, entrainant la fuite de l'autre phalange qui était en réserve.

L'éléphant blessé devient incontrolable et fait son mouvement obligatoire qui semble le diriger vers l'autre éléphant.

 

Les tests liés au massacre des peltastes sont catastrophiques et tout le flanc gauche mercenaire fuit (archers crétois, frondeurs, javeliniers et une phalange).

 

Alamus et Denlos

Les frondeurs et la phalange grecque retrouvent leur sang-froid et font face à l'ennemi.

Crétois et javeliniers continuent leur fuite éperdue. Sur l'autre flanc, une des 2 phalanges séleucides arrive à se rallier et l'autre déserte le champ de bataille.

 

Le combat continue et tourne à l'avantage de l'armée de Tétrapolios. Les dieux semblent avoir choisi leur camp...Etrillée, la cavalerie des compagnons de Denlos est détruite dans sa fuite

L'ensemble des phalanges grecques résiste toujours à la pression des phalanges séleucides. Le polemarch Alamus se doute maintenant  qu'il ne reverra plus jamais Sparte. Sa ligne grecque  tient encore grâce à une discipline exemplaire mais pour combien de temps ? Aux handicaps de frapper en dernier, de ne plus avoir de points d'oracle alors que les phalanges adverses ont  toutes un étendard, se rajoutent la déroute de la cavalerie alliée, l'inactivité ou la déroute des phalanges séleucides, c'est à dire de la moitié des forces engagées.

 

Tour 4

Tétrapolios

Les 5 compagnons sortis vivants de leur duel de cavalerie menés par Hespesdephion le bien nommé chargent les frondeurs grecs qui décident de tirer et tenir. Un cavalier vide les étriers mais c'est insuffisant et les cavaliers survivants arrivent au contact...

...gagnent le combat et piétinent les frondeurs dans leur fuite pendant que l'autre corps de cavalerie prend position pour l'hallali.

 

Le corps d'élite des Argyraspides menés par Tétrapolios charge la phalange grecque qui s'était ralliée au tour précédent...

...gagne le combat et la fait fuir.


Au centre, les phalanges grecques résistent toujours aux phalanges séleucides espérant un soutien des alliés séleucides de Denlos.

L'éléphant affolé percute l'autre éléphant qui devient lui aussi incontrolable...et se dirige tout droit vers une phalange  grecque sous l'oeil horrifié des hoplites empêtrés dans un combat.

Les hoplites pressés par la phalange séleucide et écrasés par le mastodonte craquent, fuient et sont détruits par la phalange avec l'étendard d'armée ...qui sort ainsi de peu du chemin des éléphants affolés...

Ce désastre provoque la fuite d'une phalange grecque et celle des peltastes qui devaient charger les éléphants.

Seule la phalange du polemarch Alamus continue à se battre.

 

Alamus et Denlos

La phalange en déroute, sensible aux exhortations de son chef, se ressaisit et fait face aux Argyraspides et aux 2 régiments de cavalerie qui arrivent au galop.

La dernière phalange séleucide de Denlos retrouve ses esprits et tente une charge désespérée sur la phalange ennemie maintenant à sa portée.

Le polemarch et ses troupes luttent eux pour la survie...

...mais les Dieux ne sont pas favorables ...l'oracle avait raison. L'action conjuguée de la phalange ennemie et de l'éléphant affolé provoque la fuite des vétérans grecs, les cris d'Alamus se perdant dans une cacophonie de hurlements et de barrissements.

 

 

La partie étant jouée, nous avons décidé d'arrêter là.

 

Michel a été désespérant de malchance...tout au long de la partie.

Mathieu a bien mené ses troupes en suivant son plan sans dévier même s'il a été très agréablement surpris des résultats obtenus par ses éléphants.

Quant à moi, en toute modestie ;) j'ai trouvé mes grecs héroïques car ils ont tenu longtemps ...attendant un soutien qui ne vint jamais.

Que dire de plus ? Sinon que j'ai été très content de la bonne ambiance de cette partie, de ma nouvelle armée grecque étrennée pour l'occasion et que j'ai une pensée émue pour le destin du polemarch Alamus, digne fils de Sparte...

Ce récit ne prétend pas être totalement impartial.

Commenter cet article

fredthegreat 29/03/2010 17:28


Magnifique rapport de bataille. Bravo!


pascal 08/10/2009 00:35


joli rapport de bataille ! Bravo !
les figurines sont du 25 mm ?


alm 08/10/2009 19:14


Oui, c'est du 25mm avec pas mal de foundry. A bientôt pour un prochain rapport de bataille


Berny 22/09/2009 13:02


Salut Al.
Superbe table et superbes figurines. Si Wb ne m'attire pas , tu devrais tester Impetus.
A bientôt au club.
Berny


À propos

Ce blog est consacré aux figurines et aux jeux avec figurines dans un cadre historique, futuriste ou fantastique